Arequipa

Posted by on mars 23, 2012

Nous partons de Puno où nous étions avec Charlène et Sylvain, eux partent pour Cusco, ils ont moins de temps que nous.

Nous avons décidé d’aller à Arequipa avant Cusco pour recharger les batteries au soleil.
Nous arrivons en plein orage, sous la pluie battante….
Toute la ville est dans les bouchons à cause d’un périph en travaux.
Mais le chauffeur de taxi est sympa, ça doit être le gars qui klaxonne le moins de tout le Pérou.
Alors je lui donne un pourboire, 15% (30 centimes d’euros), il faut savoir que sur les petites courses ça ne se fait pas de donner un pourboire, mais ils sont tellement contents 🙂

Le klaxon, c’est l’accessoire indispensable à la conduite, en France ça veut dire « Dégage de là connard », mais ici ça veut dire beaucoup plus de chose: « Attention je suis là, j’arrive dans un carrefour, bonjour, pousse toi stp, mon taxi est vide, le bus est là…. » En fait les gens klaxonnent à tous les coins de rue, c’est un mode de communication.

On arrive dans un hôtel sympa, chambre avec salle de bain privé et super connexion wifi…. on pourra même télécharger des films! Ici ce n’est pas illégal, tous les DVD et CD en vente sont des « copies maison » sur CD gravé.

Le lendemain matin surprise super petit déj, le second meilleur depuis qu’on est en voyage, vrai jus de fruit, pancake, vrai café soluble, pain frais, vrai beurre et confiture.
Je dis vrai jus car on peut avoir du jus en poudre dégueulasse qui ressemble à un médicament.
Je dis vrai beurre car on peut avoir de la margarine.
Je dis vrai café car en Bolivie c’est un concentré de café à diluer.. et c’est pas bon.
Je dis pain frais car on peut avoir des crackers.

Enfin bref, il fait beau, il fait chaud, la vue sur le volcan Misti depuis la terrasse est à couper le souffle.
volcan Misti

Beau temps, ville sympa, super petit déj, hôtel avec cuisine… on restera quelques jours.

On visitera el Museo Sanctuarios Andinos, qui expose les recherches faites sur des découvertes très importantes de momies dans la région.
Ces momies ont été découvertes grâce à un caprice de la nature, dans les années 90, un volcan est entré en éruption, occasionnant la fonte des glaces sur le volcan voisin, Ampato! Les chercheurs ont donc dû faire plusieurs expéditions au sommet du volcan avant que l’éruption voisine ne s’arrête et que la glace ne reprenne ses droits.

La momie la plus célèbre, Juanita (qu’on ne verra pas) a été retrouvée dans le cratère du volcan, elle était à l’origine enterrée au sommet du volcan mais a roulé à l’intérieur du cratère à cause des séismes.

Le Pérou est placé sur une faille sismique, dans tous les bâtiments il y a des lampes de secours et des zones parasismique, mais il faut pas le dire à nos mamans!

Les autres momies ont été retrouvées pas loin du sommet contre la paroi du volcan sur une plate-forme où se déroulait les sacrifices. L’ascension d’un glacier à plus de 6000 mètres est très impressionnante pour cette époque, surtout quand c’est pour aller sacrifier un enfant aux dieux.

Les momies sont dans un état de conservation remarquable à cause de la glace, elles ont conservé leur peau, leurs ongles…Il y a aussi des poteries, des tissus et des statuettes.
Les chercheurs ont reconstitués le périple de ces enfants sacrifiés grâce aux écrits des premiers colons qui retranscrivaient eux-mêmes la tradition orale des incas.

La visite avec un guide est obligatoire, le guide est volontaire et donc rémunéré au pourboire. Mais ça vaut le coup, surtout que c’est le première fois qu’on a eu un guide qui parlait français et très bien en plus !

Nous avons également visité le Couvent de la Recoleta, un très joli cadre pour plusieurs salles aux thématiques différentes et aux jolies collections: Art précolombien, art religieux, bibliothèque, animaux et section amazonienne.

Pour les adresses:
Hostel Home Sweet Home:
Double sans sdb S/45, avec sbd S/65. Super petit dèj, très propre, cour intérieure, terrasse sur le toit, cuisine, salle télé.

Picanteria la Palomino, Calle Misti 400:
Pour une dizaine de sols par personne super choix de plats typiques. On a opté pour l’Americano, assortiment de trois spécialités assorti d’un verre de chicha mojada. Très bon !!

Cafe y Vino, Cloitre
On a craqué parce que les vins péruviens c’est très sucré et donc c’est pas notre truc !
Ce restaurant et bar à vins est tenu par un français et les plats sont à des prix corrects et très bons. Même si on a explosé notre budget repas avec une bouteille à S/50 on s’est regalés !

Laisser un commentaire