Lima

Posted by on avril 8, 2012

On vous raconte souvent des choses sympas, mais il y a de temps en temps des inconvénients que l’on passe sous silence, exemple les draps sales, les douches froides, la bouffe pas bonne, les gens cons ou bruyants, les cafards, les piqures d’insectes, le froid, la chaleur, la pluie… enfin tout ça c’est pas grave ça vaut les chutes d’Iguazu, le Machu Pichu, le lac Titicaca…
Mais les 37 heures de bus au lieu de 20, ça vaut Lima ?!?
Partis à 17h00 de Cusco nous devions arriver le lendemain à midi.
Nous nous sommes arrêtés, en panne à 1h30 du matin.
A 5h00 du matin on nous a dit: un bus arrive de Cusco, il est là à 10h00.
On attend, on attend, il fait froid il y a de la neige, on attend.
Le téléphone portable de capte pas, à 10h00 on nous dit que la compagnie n’a pas envoyé de bus de remplacement car le GPS du bus indique que nous sommes toujours en mouvement vers Lima ! !
Pourquoi des GPS dans les bus? Ils ont été mis en place pour savoir si les bus s’arrêtaient de manière inexpliquée pour lutter contre les attaques de bus, notamment au nord du pays et pendant les périodes de fête, donc le GPS dans notre bus est une publicité mensongère de la compagnie « Expreso CIAL » !
Des mécaniciens vont venir à 12h30 pour réparer le bus.
…3h00 plus tard on repart avec 17h00 de retard!
On arrivera donc à 4h00 du matin au lieu de midi, super pratique quand t’as pas réservé d’hôtel.
Expreso CIAL en panne

Nous avons logé dans un quartier sympa, Miraflores, tranquille loin du vacarme du centre ville.
Nous avons visité le quartier Barranco, sympa un peu romantique, un peu branché.

On a visité le centre ville assez joli, nous avons visité le couvent San Fransisco avec ses catacombes (où 25000 personnes ont été enterré), le cloître est très très beau, il y a du carrelage peint à la main, mais les photographies sont interdites (ils croient encore que l’on va voler leurs images).
carreau Fransiscain
Catacombe couvent de San Fracisco

Quand on a voulu aller de l’autre côté du pont dans le quartier historique de Rimac voir la « promenade des pieds-nus » soit disant ombragée aux 12 statues de marbre, il y a 3 personnes chacune à leur tour qui nous ont interpelé dans la rue pour nous déconseiller très très fortement d’aller dans cette direction au risque de se faire dépouiller… Finalement on a demandé à un policier qui nous as dit qu’il n’y avait pas de problèmes. On est allés voir cette promenade qui n’était pas si jolie que ça puis on a fait demi-tour sans tarder… C’est vrai que les bidons-villes n’étaient pas loin.

A Miraflores nous avons visité une expo d’art contemporain sur la dictature (gratuit et très bien), puis nous avons visité la huaca Pucllana, vestige de la civilisation Pré-inca de Lima. Eux ils ne construisaient pas en pierre mais en adobe ! Probablement des centaines de milliers de briques pour construire des monuments impressionnants… « Huaca » veut dire « sacré ». La culture Lima de 200 à 700 après J-C construisait déjà des monument anti-sismique !
huaca Pucllana

Plus proche du centre nous sommes allé voir des fontaines de toutes les couleurs.
Parque del Agua Lima

On a rencontré Abdel et Nadia dans notre hostel, ils étaient bien sympas, avec eux on s’est baignés dans l’océan pacifique super chaud mais avec de très très grosses vagues qui te balancent violemment dans les cailloux dés que tu te relèves.
Lima: océan, falaise, parapente

Notre quartier est très en hauteur, des falaises longent la côte tout du long de Lima.
En fait Lima n’est pas confortable à vivre, elle est construite sur un désert et il y a un épais nuage de brume d’Avril à Décembre, mais la ville s’est développée très rapidement car elle était la préféré des conquistadors qui pouvaient facilement s’enfuir par la mer en cas d’attaque des indigènes.

Au fait ici la sécurité dans le bus longue distance ici, c’est empreinte digitale (seulement de l’index), copie du numéro de passeport et vérification à l’embarcation, portique et détecteur de métal et vidéo du visage de tous les passagers…. ça laisse perplexe.

Hostel Lex Luthor’s House, jiron Porta 550, Miraflores:
Comme à la maison !
Très bon accueil de Luis et sa femme, on se s’en vraiment bien dans cette maison…
Cuisine et internet à disposition

Restaurant Doña Nieves, pasaje Olaya 118, proche de la plaza de armas:
Pas cher, menu à partir de S/8. Plats typiques.

Laisser un commentaire