Frontière Pérou – Equateur

Posted by on mai 24, 2012

Donc après 3 jours de bateau puis 3 heures de bus sur une route de terre qui s’effondre, nous arrivons à Tarapoto où nous passerons la nuit.

Le lendemain matin nous partons direction la frontière, par chance un bus va directement à Jaen, mais il mettra 10 heures, donc nous dormirons à Jaen pour passer la frontière le lendemain et aller à Vilcabamba.

De Jaen nous prenons une voiture collective pour San Ignacio, (durée du trajet 2h00), arrivés à San Ignacio, changement de voiture pour rejoindre La Balsa (la frontière).
Après 2h00 de piste chaotique où l’on manque de s’embourber toutes les 2 secondes, on fera même un tête à queue, nous arrivons enfin à La Balsa vers midi et demi.

Attention: la route San Ignacio – La Balsa est en travaux et encore au moins jusqu’à mi 2013. Ce qui implique qu’elle soit fermée une grande partie de la journée. En mai 2012 elle ouvrait seulement de 12h à 1h. Renseigner vous auparavant car du coup ça sert à rien de vouloir partir de San Ignacia à 7h du mat’ ! Nos taxis partaient seulement à 10h30 pour arriver à midi au point de passage.


Bananier La Balsa-Zumba

Là il n’y a pas de douanier pour faire les tampons de sortie du Pérou (il est parti manger), et on nous dit qu’il faut attendre 17h00 le prochain camion bus qui va à Zumba. Nous mangeons notre dernier menu du jour Péruvien du nord, pas bon (riz fade sans sauce, banane farineuse cuite à l’eau, viande caoutchouc).
Puis on passe rapidement la frontière, il n’y a pas beaucoup de monde, youhou nous sommes en Équateur.
Nous changeons nos soles en dollars, et on attend le camion bus.
Un camion bus

Finalement un taxi pick-up arrive vers 16h00, un argentin qui était avec nous négocie sévèrement le prix, nous montons à 5 dedans pour 3,5 dollars chacun.
Après 1h30 de taxi sur de la piste très raide nous arrivons à Zumba, ville pleine de militaires.
Zumba Équateur

Le soir nous retrouvons l’Argentin, l’Espagnol et le Hollandais avec qui nous avons passé la frontière, l’Espagnol nous apprend à jouer au Kiriki, un jeu de dés très sympa que l’on vous apprendra de retour en France.
Ils décident de prendre un bus de nuit pour Vilcabamba.
Fatigués, avec Marika nous décidons de passer la nuit ici pour être en forme.

Le lendemain la journée de bus sera longue, fatigante et pas très agréable, c’est à dire 7 ou 8 heures de tape cul sur une route découpée dans la montagne dans un bus qui va pas plus vite qu’un tracteur.
Bus piste de terre

PRATIQUE:
Tarapoto :

Hotel Viajero Wasi, Jiron Andres Avelino Caceres n° 145-151:
Chambre double à S/30 avec sbd privée, télé et ventilateur. La propriétaire est très accueillante et saura vous renseigner. Les chambres sont toutefois un peu bruyantes.

Restaurant Café d’Mundo, Jiron Alegria Arias de Morey, Tel (042) 524918:
Miam miam, des plats italiens et des pizzas supers bonnes, on en est presque sur le chef peut pas être péruvien ! Cadre intimiste sur terrasse isolée du bruit de la rue.

La Compagnie de bus Fernandez à trois départs par jour, direct pour Jaen, S/40.

Jaen:
Gran Hotel Jaen: Cher, S/80 la matrimoniale, mais un peu chic, et tranquille. Possibilité de négocier les prix, l’hôtel était quasiment vide on est descendu à S/60.

Compagnie de taxis collectifs avec départs très fréquents vers San Ignacio. Départ à 4 passagers.

Zumba:
Hostel Rosita, dans une rue qui monte vers l’école militaire.
Chambre double, sommaire avec sdb commune, $10. Propre.

Bus environ toutes les 1h30 vers Loja en passant par Vilcabamba.

Laisser un commentaire