Monteverde et Santa Elena

Posted by on juillet 5, 2012

La région de Monteverde est très touristique et c’est réellement dans le village de Santa Elena que tout se passe … On y trouve la plupart des hôtels petits budget, des restaurants, des supermarchés et une ribambelle d’activités à faire tout autour.

Le seul hic c’est que toutes ces activités coûtent plutôt cher…La réserve la moins chère, Valle Escondido, coûte 5$ par personne; les autres parcs au moins 10$, sans parler des visites guidées naturalistes ou de découverte des plantations de café, au moins 30$. Monteverde est aussi très connu pour ses parcs d’accrobranches (canopy) et là les prix flambent…

Du coup avec notre budget on était un peu limite alors on est allés visiter Valle Escondido, que nous avaient recommandé différentes personnes. La balade est très agréable mais c’était pas notre jour de chance, nous ne verrons aucun animaux, mais vraiment zéro ! C’est pas dans nos habitudes….Et puis la réserve est quand même pas très grande : 1h30 de marche tranquille pour faire tout le tour…
Et puis on a vu de très beaux arbres !
Les ficus sont immenses…Et ce sont en fait des parasites, avec une drôle de façon de se reproduire…
Un animal mange un fruit de ficus et continue sa vie, il va à un moment déféquer sur un autre arbre et y déposer les graines du fruit. Alors le nouveau ficus va développer des lianes pendant de nombreuses années, qui vont entourer le tronc de l’arbre-hôte.
Au bout de plusieurs dizaines d’années, l’hôte va mourir étouffé et commencer à se décomposer. Finalement le ficus va devenir un arbre immense dont les lianes se seront rejointes tout autour de l’arbre-hôte. Ce dernier finissant par disparaître en formant une cavité qui deviendra l’habitat de nombreux animaux.

Nous aurons plus de chance le soir avec la sortie nocturne de la Finca Santa Maria.Rien de très spectaculaire mais quelques animaux sympas et de très bonnes explications du guide nous laisseront un bon souvenir.
Allez c’est parti pour la revue animalière ! Du plus petit au plus gros:

Les champignons phosphorescents:
Certains champignons microscopiques qui poussent sur les arbres produisent de la lumière pour attirer leurs insectes pollinisateurs. Ils possèdent les même composants chimiques que les lucioles (la luciférine et la lucitruc…).

Les fourmis:
En Equateur puis au Costa-Rica nous sommes tombés plusieurs fois sur des processions de fourmis qui transportaient de petits bouts de feuilles ou de fleurs…
Tout d’abord une banalité, mais à laquelle je n’avais jamais pensé : quand on voit des fourmilières, ces tas de terre dans la nature, et bien tout le tas c’est en fait la terre que les fourmis ont transporté dehors pour creuser toutes leurs galeries sous terre ! 3 mètres sous nos pieds les fourmis continuent de creuser !
Elles peuvent se déplacer jusqu’à 2km de la fourmilière.

Ensuite on connait souvent la hiérarchie: reine puis soldat puis ouvrière.
La reine tout d’abord peut vivre jusqu’à 20 ans ! Et quand elle meure c’est toute la fourmilière qui disparait avec elle.
Toutes les autres fourmis vivent environ 5 mois.
Les soldats de cette espèce sont impressionnants…Ce sont des fourmis vraiment grosses, avec une grosse tête et on voit très bien leurs mandibules.
Petit expérience étonnante réalisée par notre guide : prendre une fourmi-soldat entre ses doigts, lui donner un bâton léger à mordre et lâcher le bâton ! Incroyable la fourmi tient le bâton en l’air uniquement en le mordant avec ses mandibules…
Sur les ouvrières rien de nouveau.
Par contre on a appris l’existence de nettoyeuses, alors que les autres transportent les feuilles, ces petites là restent sur les feuilles pendant le voyage et les nettoient. Il faut savoir que toutes ces feuilles vont être ramenées dans la fourmilière et mastiquées afin qu’elles développent un champignon qui servira de nourriture aux fourmis. Si les feuilles ont des parasites, les champignons peuvent devenir un poison pour les fourmis, d’où la nécessité de « nettoyeuses » pour éviter cela !

Ah et un dernier point : les mâles n’apparaissent qu’à la saison des pluies pour venir féconder la reine et ensuite ils meurent !

Le phasme (nocturne):
Trouver un phasme en pleine nature…Pas facile ! Mais on en a eu un, et un gros !
En fait c’était « une phasme », ce sont les phasmes femelles qui grandissent le plus, les mâles peuvent être deux fois plus petits.
Chez les phasmes l’accouplement peut durer jusqu’à deux jours mais n’est pas indispensable puis que les femelles peuvent s’auto-reproduire en fécondant elles-mêmes leurs œufs !
Leurs prédateurs principaux sont les oiseaux.

Les tarentules (nocturne):
Il y en aurait 50 espèces juste au Costa-Rica ! Celles que l’on a vu ne sont pas vraiment vénéneuses, elles sont dangereuses juste en cas de réaction allergique.
Les tarentules ont un seul prédateur, une guêpe qui vient leur pondre un œuf sur le dos…Et quand la larve se développe elle mange la tarentule vivante !

Le tatou (en espagnol « Armadillo »):
Nous sommes seulement trois à l’avoir vu ! Très rapide cette petite bête pour s’enfoncer dans la forêt…On a toutefois bien vu les 9 rayures noires et blanches de sa carapace. Un tatou mange principalement des insectes.

Le porc-épic (nocturne) :
Saviez-vous que le porc-épic monte dans les arbres ? Eh bien le porc-épic mexicain si ! On en trouve en Amérique Centrale depuis le Mexique jusqu’au Panama, ce sont de petits porcs-épics arboricoles qui mangent des fruits, des fleurs et des feuilles.

Le paresseux (nocturne):
Enfin on en a vu un ! Enfin on a vu une boule de poils quoi…
Il y a deux espèces de paresseux au Costa-Rica : le paresseux à trois doigts, de couleur grise et le paresseux à deux doigts, de couleur café.
On trouve le premier sur la côte et le second dans les régions montagneux comme Monteverde. Et c’est super dur à voir comme animal…
Car il vit en haut des arbres, il bouge très lentement (quand il bouge…) et il est de la même couleur que l’écorce des arbres !
On se demande encore comment notre guide a repéré cette boule de poils à une dizaine de mètres de hauteur…
Donc le paresseux vit surtout la nuit, bouge très lentement, mange des fruits, peut dormir de 18h à 20h (par jour!) et est un animal solitaire qui peut vivre jusqu’à dix-huit ans !
Les couples se forment juste le temps de copuler (environ 30 secondes) puis se séparent. La période de gestation dure 11 mois puis le petit reste avec sa mère pendant environ 15 mois. Par contre si le petit tombe sur le sol, point de salut ! Ses cris attireront des prédateurs (les félins) et la femelle ne risquera pas sa vie pour son bébé.

Et pour tout ça , bon œil et bonnes infos on remercie Joaquin, notre guide à la Finca Santa Maria !


PRATIQUE:
Valle Escondido :
Entrée 5$, à environ une demi-heure de marche du centre de Santa Elena. Entrée gratuite puis les clients de l’hôtel Montverde Inn et ceux de la balade nocturne.

Fina Santa Maria:
Balade nocturne tous les jours à 17h30, 20$ par personne. Transport aller-retour depuis l’hôtel inclus.

Hotel Posada Nuestra Kasa :
Prendre le petit chemin qui descend en contrebas du supermarché.
Entre 16 et 20$ la chambre double avec ou sans sdb, petit dèj inclus.
Un petit hôtel tranquille avec 5 chambres, internet et une cuisine à dispo.

En remontant un peu ce chemin, on trouve le soda La Amistad qui sert des plats typiques (casados) ainsi que fajitas et nachos à à partir de 2500 colonnes.

Cooperativa de cafe Monteverde:
Nos voisins de chambre (des canadiens sympas) sont allés faire la visite de cette coopérative équitable et on vraiment adoré !
30$ ou 25$ pour les étudiants, transport inclus.
Visite chez des petits producteurs et également démonstration de la culture de la canne à sucre.

Laisser un commentaire