Paquera – Parc national Curu

Posted by on juillet 5, 2012

Nous partons de Montezuma pour aller passer deux nuits à Paquera, plus proche du Parque Nacional Curù.
Nous dormons aux « cabinas Ribera », un peu à l’écart de la route principale et avec un proprio super gentil près à nous donner plein d’infos et même à faire notre lessive gratuitement !
Départ par le bus de 6h30 pour aller au Parc Curu, qui ouvre à 7h.
Et c’est parti pour une longue journée de marche à travers forêt et pâturages…
La réserve dispose de nombreux sentiers de 20 min à 4h de marche.

Le premier petit sentier que nous prendrons nous amènera à un petit parc où vivent des singes-araignées en semi-liberté. C’est la quatrième espèce de singes du Costa-Rica et elle est en voie de disparition, il est donc très rare d’en voir. Ceux-là font partie d’un programme de réhabilitation, ils ont même une chèvre comme animal de compagnie !

Après avoir rejoint le bureau d’information au bord de la playa Curu, nous nous lançons sur le plus grand sentier, Playa Quesera, 4h de marche aller-retour.
Bon le chemin est plutôt pittoresque, plusieurs passages dans la boue alors que j’ai mis mes sandales, c’est un vrai plaisir !
Et puis une belle frayeur en traversant un pâturage de zebus…Un peu trop curieux…Finalement ils ont eu plus peur que nous !
Mais le mieux c’était Playa Quesera ! Au bout de deux bonnes heures de marche, une petite plage de sable blanc, des cocotiers et pas un chat.
On y a passer deux heures, à se baigner, pique-niquer , se re-baigner, bronzer et chercher des coquillages… Le bonheur !

PRATIQUE:

Cabinas Ribera:
30$ la chambre double avec sbd, tv, frigo et air conditionné.

Parque Nacional Curu:
Entrée 10$.
Attention si vous êtes à pied, le bus qui va a Montezuma ou Cobano vous déposera à l’entrée principale. Demandez à l’entrée comment se comporter face au zebu parce que franchement on a eu une belle frayeur ! En ressortant on a vraiment cru qu’ils allaient nous charger et on ne sait pas comment on aurait fait si une camionnette ne nous avait pas pris en stop à ce moment-là…

Laisser un commentaire